La rencontre avec Les Bouchons d’Amour

Le président de l’association, M. Guy MARQUILLIE nous raconte un peu plus en détails son quotidien auprès des Bouchons d’Amour.

Les Bouchons d’Amour existent depuis 2005 et ont pour objectif d’aider des personnes en situation de handicap en récupérant des bouchons plastique en France et en Outre-Mer. L’argent récolté permet d’investir dans du matériel et/ou des aménagements immobiliers. Ils ont 2 partenaires principaux qui soutiennent la collecte des bouchons : le Handi-chien et le Handisport. Pour officialiser la collaboration entre Alma Planète et Les Bouchons d’Amour, notre équipe est allée au siège social de l’association, à Auch.

Alma Planète s’engage en exclusivité avec Les Bouchons d’Amour à aider les personnes en situation d’handicap : Ce partenariat est l’aboutissement d’une longue réflexion autour de la volonté de l’équipe d’Alma Planète de contribuer, modestement, à une action sociale. Après de nombreux échanges avec des associations diverses, il a été comme une évidence d’avancer avec les bouchons d’amour. Une association à taille humaine, avec des valeurs et une sincère motivation de changer les choses nous ont convaincu de collaborer. Ce partenariat officialise la complémentarité de nos métiers : Le recyclage d’une bouteille plastique dans son intégralité, de la bouteille jusqu’au bouchon.

AP. Comment l ’association est née ?
G. L’association est née d’une envie commune d’aider les personnes en situation de handicap. Au départ, nous aidions les centres sportifs (clubs, associations et autres) et finalement nous avons étendu notre aide de façon plus générale.

AP. Comment aidez-vous ces personnes ?
G. Nous aidons ces personnes de plusieurs manières. Tout d’abord, l’objectif principal est de faciliter leur quotidien. Pour cela, nous investissons dans des fauteuils roulants ou encore des aménage-ments immobiliers. Nous pouvons également fournir du matériel pour qu’ils puissent travailler plus sereinement.

AP. Combien de bouchons faut-il pour remplir une collecte ?
G. Cela dépend, il faut remplir un camion de 10 à 12 tonnes de bou-chons. Ensuite, nous faisons un premier tri au sein de l’association puis un deuxième tri est effectué afin de filtrer au maximum. L’étape suivante consiste à remplir les sacs plastique puis les expédier au centre de recyclage pour que les bouchons soient broyés et recyclés.

AP. Quelles sont vos motivations pour poursuivre cette démarche ?
G. Les principales motivations sont d’apporter un soutien auprès des personnes en situation de handicap, construire des relations humaines aussi bien avec les bénévoles qu’avec les familles. Mais éga-lement suivre leur évolution et les accompagner dans leur projet de vie est une réelle motivation pour tous les bénévoles.

Quel est votre plus beau souvenir durant toute ces années dans l’association ? Mon plus beau souvenir remonte à quand j’ai organisé ma première remise de chèque pour une personne en situation de handicap. Un ancien sportif de rugby qui est devenu tétraplégique, nous avons pu l’aider en réaména-geant sa cuisine afin de faire face aux difficultés rencon-trées suite à cet accident

 
DutchEnglishFrench